Bienvenue sur le blog « Mise à niveau FM » du CFMI Île-de-France

Vous trouverez ici de quoi travailler la transcription/repiquage (« codage » du texte musical) et la lecture chantée (« décodage » du texte musical) : exercices et corrigés, partitions, liens, consignes…

Utilisez le menu « Catégories » à droite, ou les onglets ci-dessus, pour naviguer dans les rubriques (rythmes binaires, rythmes ternaires, intonations, etc.)

Assurez-vous d’avoir :

- de quoi noter (papier « musique », crayon, gomme)

- un bon casque (qualité audio & confort) et/ou de bonnes enceintes

- une imprimante (sans quoi il vous faudra recopier certains supports à la main)

- un instrument (pour « chercher » un peu…), ou au moins un piano virtuel : Virtual Piano

- des voisins conciliants, car vous allez chanter, clapper etc.

May the force be with you !!

Bienvenue sur le blog

1 Commentaire

Rythmes ternaires « à la croche »

Pour tous les exercices de cette page :

- 1 temps = noire pointée = 3 croches (donc : mesures à 3/8, 6/8, 9/8, 12/8 etc.)

Figures rythmiques :

- 2 temps = « Blanche pointée » (silence = « Demi-pause pointée »)

- 1 temps = « Noire pointée » = « 3 croches » = « Noire+croche » ou « Croche+noire » (silence = « Soupir pointé », parfois noté « Soupir+demi-soupir »)

- Croche ou demi-soupir = 1/3 de temps.

Difficultés supplémentaires :

- Liaisons rythmiques – qui prolongent la note (ou syllabe) sur la note (ou syllabe) suivante.

0 Commentaires

Repiquage & culture rock (croches / temps ternaires)

Dans le répertoire pop/rock, les chansons « ternaires » sont assurément moins courantes que leurs homologues « binaires » mais restent tout de même assez nombreuses. En revanche, les riffs ternaires sont rarissimes ! En voici quelques-uns, que je vous propose de transcrire (rythmes uniquement, sans les notes) :

Ce riff mélodique assez long (on pourrait d’ailleurs l’appeler « phrase » plutôt que « riff ») est joué deux fois en entier à partir de 0’03. Il combine trois figures rythmiques simples : « noire pointée », « noire+croche » et « soupir pointé » (ou « soupir+demi-soupir) ». Ne vous laissez pas déstabiliser par la batterie !

Simple et efficace. Même réservoir de figures rythmiques que Black night, avec une liaison en plus…

Attention au tempo assez rapide, ainsi qu’aux nombreuses ghost notes (= notes étouffées par la main droite, voire pures attaques « rythmiques » sur les cordes sans hauteurs précises) : préférez d’abord la version « simple » de ce riff (inspiré du Boogie Chillen de John Lee Hooker, 1948) que l’on entend à partir de 0’35 (après le fill in de batterie) – à mémoriser, rechanter et ralentir ! Dans un second temps, vous pouvez indiquer les ghost notes avec une croix à la place de la note (comme pour les percussions).

Simple et (très) efficace – avec juste une astuce à trouver…

Comment procéder ?

  • D’abord bien mémoriser le riff, le rechanter (sur « lalala… ») ou le clapper avec la pulsation (au pied, en balancement corpo etc.) – Bien écouter la batterie pour la pulsation et la mesure : généralement la pulsation est marquée par l’alternance « grosse caisse (kick) / caisse claire (snare) »
  • Identifier la mesure (à 4 temps en général, sans grande surprise pour des titres rock… c’est à dire 12/8 avec des temps ternaires), le nombre de mesures sur lesquelles le riff se joue, un éventuel départ en levée (= avant la mes. 1)
  • Sur une feuille, préparer les pulsations/mesures (espacées régulièrement, avec assez de place)
  • Rechanter/clapper lentement le riff en suivant bien les pulsations pour chercher les rythmes. Une méthode assez utile consiste, dans un premier temps, à dessiner rapidement des points (= notes) sur/entre les pulsations à mesure que l’on (re)chante le riff.
  • ATTENTION : ne jamais perdre de vue que (1) sauf liaison, c’est un nouveau rythme qui démarre sur chaque pulsation (même si l’enchaînement avec ce qui précède est très fluide/continu…) ; (2) en ternaire à la noire pointée, un temps = noire pointée = 3 croches, ni plus ni moins !

Plusieurs manières de transcrire…

Dans les corrigés, je propose parfois certaines variantes entre :

  • Transcription « exacte » (qui vise à noter exactement ce qui est joué – par exemple : « noire+demi-soupir » plutôt que « noire pointée » si le son est coupé)
  • Transcription « fonctionnelle » ou « simplifiée » (qui privilégie la lisibilité quitte à simplifier, voire à « trahir » un peu la réalité sonore, en présupposant que le lecteur connaît déjà le morceau, qu’il « l’a dans l’oreille », ou du moins qu’il ira en écouter un enregistrement pour affiner et se rapprocher du modèle).
  • … sans oublier quelques variantes « avec/sans ghost notes » (souvent difficiles à entendre et placer…)
Bon travail !
0 Commentaires

Blogs « formation musicale »

N’hésitez pas à y piocher des idées et des exercices !

Blog FM de Vincent De Boever (Académie de Woluwé-Saint-Lambert)

Blog FM d’Adrien Bernard

0 Commentaires

Ear training en ligne

Music Theory

Dans la rubrique « Ear Training » (bas de page) : n’utiliser que « Note Ear Training », « Interval Ear Training » et « Chord Ear Training » (le reste est moins utile, ou alors vraiment difficile). « Chord Ear Training » est le plus difficile : ne pas commencer par là. « Note Ear Training » : donne un « do » de référence > identifier la 2e note (souvent jouée par un autre instrument). « Interval Ear Training » : fait entendre un intervalle, identifier lequel (attention : TOUS les intervalles sont directement proposés, pas de gradation dans la difficulté). De manière générale : attention, notes et intervalles sont joués assez rapidement >> ne pas hésiter à réécouter (en cliquant sur l’icône « haut-parleur »), à rechanter (en montant ou en descendant la gamme d’une note à l’autre, comme nous le faisons ou le ferons en cours), à chercher sur un instrument, etc.

Pitch Improver

Plutôt bien fichu dans l’ensemble. Pas de représentation sur portée musicale, mais sur un clavier de piano (ce qui présuppose donc de connaître les notes sur un piano…). Possibilité de choisir entre un son de piano et un son de guitare pour les exercices. Autre avantage : gradation des exercices par niveaux de difficulté (possibilité de choisir : level 1, level 2, etc.). Ainsi qu’une « béquille » assez intéressante : pour chaque exercice, les touches du piano qui correspondent aux « notes possibles » sont coloriées. Les exercices fondamentaux, vraiment utiles : « Intervals recognition », « Melodic dictation » et « Chord types recognition ». Les « pas essentiels, mais pourquoi pas » : « Perfect/Absolute Pitch ». Plus difficile, mais intéressant : « Chord progressions »

Ear Beater

Difficulté : donne les notes, intervalles et accords dans TOUS les registres du piano, y compris l’extrême grave et l’extrême aigu (pas évident à entendre !). Attention : pour les réponses, ne se fier qu’à la notation anglo-saxonne (A, B, C, D etc. pour les notes), car l’appli attribue souvent, dans la portée musicale, les altérations à la mauvaise note, ce qui donne alors des intervalles augmentés et diminués absolument improbables (et surtout qui ne correspondent pas à ce que l’on entend !). Un aspect intéressant : les exercices sont gradués assez méthodiquement. « Compare interval sizes » et « Identify scales » ne sont pas directement utiles : se concentrer d’abord sur « Identify intervals » et « Identify chords » (« Identify chord inversions » est vraiment difficile, il suppose d’être déjà très à l’aise avec la reconnaissance d’accords de 3 et 4 sons à l’état fondamental).

Meludia

En français. Quelques exercices « demo » sont accessibles hors abonnement. Fonctionne sous Chrome (éviter les autres navigateurs). Assez progressif : 4 niveaux successifs (découverte, intermédiaire, avancé, expert) proposant chacun des exercices permettant d’affuter l’écoute harmonique, rythmique, mélodique etc. Les énoncés des exercices sont parfois un peu alambiqués, de même que les représentations graphiques du son (pas de représentations solfégiques sur portées) – certes très jolies visuellement, mais qu’il est parfois nécessaire de « décrypter » au préalable pour pouvoir ensuite faire l’exercice… Dans les consignes des exercices, il faut cliquer sur les termes techniques (liens hypertexte) pour en avoir l’explication + autres liens hypertexte vers des vidéos de tutos (uniquement en anglais hélas) expliquant les exercices. Pas toujours pertinent dans le détail de chaque exercice, mais intéressant dans la démarche globale de “formation de l’oreille”.

Apprendre le solfège

L’exact opposé de Meludia ! Présentation vraiment datée et entrainement au « solfège » à l’ancienne, avec ses avantages (notamment côté intervalles, explications théoriques et méthodologie pour le travail du rythme) et ses inconvénients (lectures de notes « juste-pour-donner-les-noms-de-notes », exercices purement mathématiques et comptables pour remplir les parties manquantes de diverses mesures, dictées à trous certes progressives assez peu musicales…). La possibilité de pouvoir choisir le degré de difficulté, notamment dans pour les reconnaissances d’intervalles, est intéressante.

Teoria

De très bons générateurs d’intervalles, d’accords, de rythmes et même d’échelles (etc.), finement paramétrables (on peut par exemple choisir les intervalles sur lesquels on souhaite travailler, leur direction mélodique, les types d’accords et le nombre de notes souhaitées etc.). Quelques revers de médaille : (1) un peu « usine à gaz » à paramétrer avant de pouvoir commencer à travailler ; (2) pour paramétrer, il faut s’habituer à la notation des intervalles en « m2, M2, m3, M3, P4 etc. » – en revanche, on peut choisir le mode « notes » pour l’affichage des exercices eux-mêmes (= affichage sur portées, qui suppose néanmoins de saisir les notes à identifier en notation anglo-saxonne…)

Dictée musicale : l’audition en ligne CCDMD

Base de dictées musicales (mélodiques, harmoniques, rythmiques) classées par niveaux, téléchargeables avec leurs corrigés.

Autres ressources non-testées :

Musical Mind

Notationtraining

Toned Ear

Guitar Improvisation

Complete Ear Trainer (application)

Ear Master (application)

I Was Doing All Right

Perfect Ear (application)

MyEarTraining (application)

GNU Solfege (logiciel)

Solfège, dictée musicale et reconnaissance vocale

Metronimo (73 dictées gratuites)

Dictées musicales (11 dictées gratuites)

La plupart des applis et sites web mentionnés ici supposent une certaine familiarité avec la notation et la terminologie anglo-saxonne :

  • Pour les notes : A B C D E F G = la si do ré mi fa sol
  • Pour les intervalles : diminished (diminuée) / minor (mineure) / major (majeure) / perfect (juste) / augmented (augmentée)
  • P4 ou 4P = perfect 4th (quarte juste) ; m2 ou 2m = minor second (seconde mineure)
  • Pour les accords :

- Major/minor triad = accord parfait (3 sons) majeur (type do-mi-sol) ou mineur (type do-mi bémol-sol)

- Augmented/diminished triad = accord de 3 sons augmenté (3M+3M, type do-mi-sol#) ou diminué (3m+3m, type do-mi bémol-sol bémol)

- 7th ou Dominant 7th = 7e de dominante (accord de 4 sons sur le Ve degré de la gamme, type sol-si-ré-fa)

- Major 7th et Minor 7th : septièmes d’espèces, majeure (do-mi-sol-si) ou mineure (do-mi bémol- sol- si bémol)

- Half-diminished 7th : septième de sensible (si-ré-fa-la)

- Diminished 7th : septième diminuée (do#-mi-sol-si bémol)

0 Commentaires

Choeurs mixtes MdArts |
Angelemusique |
Choeurs enfants et ados de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Memoriafunk
| Chantka
| Culture musicale